Secteur Revue Relations
Noir Ancient Sweatshirt Nouveau Fashion Anchor UzSVGpqML
Balance Chaussure pour de cross training Mx409 Szcolor New HommeChoose CxBQreEdoW FAITES UN DON

DOSSIER : Les femmes sur tous les fronts

Entre oubli et mépris

Par : Luis García-Huidobro Noir Ancient Sweatshirt Nouveau Fashion Anchor UzSVGpqML

L’auteur est un jésuite du Chili

Balance 5dGrisargent Chaussure course New 675v2Taille de Homme 11 3j5cRL4qA

 Au XIXe siècle, l’identité nationale chilienne s’est construite autour de stéréotypes sur les Autochtones. La répression des Autochtones y est partie prenante de la constitution de l’État moderne. La nation chilienne se consolide, d’une part, avec la « pacification » de l’Araucanie, à savoir l’invasion du territoire des Mapuches, peuple autochtone du sud du Chili qui, durant l’époque coloniale avait su maintenir son indépendance vis-à-vis de la couronne espagnole. Elle consolide, d’autre part, avec la guerre d’usurpation des territoires du Nord, appartenant au Pérou et à la Bolivie, tous deux considérés comme des nations inférieures de par leur forte composante autochtone.

Les Autochtones sont toujours exclus de l’administration de l’État. Malgré les efforts du précédent gouvernement de Ricardo Lagos, la constitution ne reconnaît toujours pas l’existence de peuples autochtones, dont la conséquence est la négation des droits qui leur reviennent selon les dispositions de l’Organisation internationale du travail et l’Organisation des États américains.

Dans la société chilienne, les identités autochtones sont profondément réprimées. D’un côté, l’élite, blanche et très minoritaire s’approprie non seulement les richesses, mais aussi l’idéal de valorisation sociale. De l’autre, la majorité métisse aspire à « se blanchir » – comme l’ont dénoncé les écrivains Pablo Neruda, Gabriela Mistral et José Donoso – mutilant ainsi ses « honteuses » racines. Enfin, les divers peuples autochtones (Mapuche, Aymara, Rapa nui), environ un million de personnes, se débattent entre la reconnaissance de soi – qui prend la forme, à l’occasion, de manifestations violentes, fruits d’une longue histoire d’agressions – et l’oubli total de leur propre culture, source de tant d’humiliation et de souffrance.

Il y a quelques mois, Couleur Browncamel tricoté hommes Cardigan Lcr à tricot pour la 4170 en mode de A5L34RjQué Pasa, une revue à gros tirage, publiait une entrevue d’un chef d’entreprise d’origine suisse très connu dans le sud du Chili. Il y affirmait tout bonnement que « l’Indien n’a jamais travaillé. Le Mapuche est voleur, il n’a pas de capacité intellectuelle ni de volonté, il est pauvre, sans fierté… roublard, hypocrite, déloyal et abuseur… » Peu se scandalisent de ce type de déclaration. Ce sont-là des stéréotypes profondément enracinés dans l’imaginaire national. Le plus grave, néanmoins, c’est que cette discrimination ne vient pas exclusivement de l’élite blanche, mais aussi du peuple métissé.

La nation chilienne se forge une identité sur l’oubli et la négation de ceux qui la composent. Le système d’éducation occulte l’histoire des Autochtones, le marché de travail est scandaleusement discriminatoire, la justice est sourde à leurs demandes quand elle n’est pas tout simplement répressive.

Leur identité est ainsi fragilisée; elle est même perçue avec une certaine crainte. Pour les Autochtones, deux possibilités leur sont offertes : soit nier leur identité, soit se réfugier dans diverses formes de fondamentalisme.

Malgré cela, depuis les vingt dernières années, les peuples autochtones, principalement les Mapuches, occupent de nouvelles avenues au sein de la société civile. De nombreuses organisations autochtones voient le jour. Les Autochtones sont de plus en plus présents dans les médias, la récente couverture de la participation d’un Mapuche à la course à la présidence en est un exemple éloquent. Il y a aussi un changement de mentalité par rapport à la langue, la spiritualité et la médecine traditionnelle des Autochtones

Il est à espérer que ces changements se consolident. Cette génération d’Autochtones réussira probablement à élire ses représentants au parlement. Son principal défi consiste à ce que ses fils et ses filles ne connaissent pas la honte d’appartenir à un peuple méprisé et qu’ils trouvent, chez eux comme à l’école, les valeurs et les outils nécessaires à leur épanouissement dans un monde pluriel. Il faut l’avouer, rien n’est acquis, car au Chili, les Autochtones sont les plus pauvres parmi les pauvres.